Escalade dans le village qui grimpe

  /  Actualités collège   /  Escalade dans le village qui grimpe

Escalade dans le village qui grimpe

Escalade dans le village qui grimpe

 

Orpierre :

Les grimpeurs de l’Association Sportive du collège sont partis du 28 au 31 mai. Leur destination : Orpierre dans les Hautes Alpes. Un village entièrement orienté sur l’escalade. Situé au cours des falaises, les habitants ont choisi un tourisme sportif. Tout est financé, sécurisé, entretenu et pensé pour que des grimpeurs internationaux découvrent les quelques 670 longueurs de voies d’escalade.

Une aubaine pour nos grimpeurs. Préparés à l’AS sur le temps méridien, les collégiens avaient déjà expérimenté deux falaises du département. En avril à Remigny et en mai à Hurigny, sur la falaise de la Grisière, ils ont testé leurs compétences sécuritaires et techniques. Ils ont ainsi acquis une expérience leur permettant de prolonger ces sorties en falaise. En partant mardi, aucun ne connaissait ce village d’Orpierre, mythique pour les grimpeurs.

 

La grimpe en falaise

Dès mardi après-midi, les 18 grimpeurs ont découvert un secteur d’initiation avec des voies parfois artificiellement retravaillées. Quelques élèves ont installé les corde en réalisant les voies en tête pour les autres cordées. L’ascension commençait et allait se poursuivre jusqu’au vendredi. Avec toutes les consignes sécuritaires bien en tête et appliquées, les grimpeurs étaient parés pour l’aventure.

Mercredi c’est la journée complète qui s’est passé à la falaise dans un autre secteur, du Château, Racines du ciel. Avec vue plongeante sur la village, les élèves ont grimpé par cordée. En tête pour installer les cordes sur les voies ou en moulinette pour une grimpe moins risquée, chacun a pu se tester. D’autre part, ayant appris la manipulation de corde en AS, ils ont réalisé une descente en rappel . Les plus téméraires ont expérimenté cette descente sur une voie de 30m. Les encadrants se sont installés en haut de chaque voie de rappel tentée pour sécuriser la manœuvre et rassurer les grimpeurs, tout de même heureux de profiter du paysage d’en haut.

Jeudi, une grosse matinée s’est déroulée dans le secteur de Belleric, Côté Mines. Même si la météo a tenté de décourager la troupe par une pluie, celle-ci a retrouvé du courage sous le soleil et la chaleur revenue. Cette dernière falaise a permis réaliser des performances dans une escalade plus longue et plus technique. La fatigue arrivant, l’après-midi a été consacré à la visite du village médiéval. Une guide de l’association « les Amis d’Orpierre » a dirigé cette visite, parsemé de pleins d’anecdotes sur le village.

Enfin la matinée du vendredi fut rempli de pratiques en ateliers. Un atelier sur la manipulation de cordes nécessaires en escalade, notamment pour grimper en tête. Un autre atelier pour travailler son équilibre sur la slackline, sangle tendue entre deux arbres. Un dernier atelier sur le bloc du camping, espace comprenant des murs de prises sécurisés par un tapis de réception, pour un apprentissage des placements et techniques pour grimper.

 

Les autres priorités du stage

Le stage comprenait en outre des soirées à thème. La falaise étant leur terrain de jeu, les grimpeurs ont du appliquer 10 écogestes afin de préserver l’environnement au cours du stage. Ainsi mis à part le trajet pour rejoindre le village en bus, tous les déplacements ont été réalisé en mobilité douce, à pied.

Une belle expérience où chacun a pu aussi apprendre à fonctionner en groupe, à être solidaire et penser collectif. Sans écran autorisé, les élèves ont vraiment pu retrouver du vrai lien social.

Pour clore le stage, le trajet retour en bus intégrait une halte aux Gorges d’Agnielles. La troupe a ainsi visité le chemin de falaise avec une grotte et des vues splendides en hauteur.

 

Un bilan très positif

Retour d’un parent dès le lendemain : d’après mon enfant c’était vraiment trop trop trop trop trop bien, il est prêt à repartir l’an prochain.

Les enseignantes d’EPS, Mmes Inacio et Charme, assistées par Arnaud Pommier entraineur de club, comprennent alors l’intérêt de leur investissement dans ce stage.

Laissez un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.